Etes-vous photogénique ?

La photogénie est la capacité à bien figurer sur les photographies.

English version

En effet certaines personnes au visage “ordinaire” apparaissent comme plus belles sur un cliché. L’inverse est aussi vrai tandis que certaines belles personnes perdent leur beauté devant l’objectif . Comment l’expliquer?

Pour définir la photogénie il me semble important de revenir sur le terme de la beauté.

La beauté est « la qualité, état de ce qui est bon » sans lien sémantique avec l’esthétique. Qualité de ce qui est beau, esthétique à la perfection. Synonyme de ravissement, éblouissement à l’extrême. Elle peux avoir pour sujet un homme, une femme, un objet ou un paysage.

Pour les photographes la photogénie est une chose importante, un modèle photogénique vous facilitera la tâche. Un visage prenant facilement la lumière, une architecture de visage rendront le cliché du photographe valorisé.

L’oeil du photographe

Un photographe à l’art de percevoir la lumière, son œil est naturellement attiré par l’éclat d’une beauté selon sa culture, son goût et sa personnalité.

Un visage photogénique peux vous interpeller, comme une situation révélant un sujet.

L’oeil du photographe est de mettre en avant la beauté d’un visage, d’un corps.

Vous devez rapidement observer votre modèle pour savoir d’ou la lumière prends le mieux : face, profil, trois-quart, en oeuvrant avec différentes inclinations.

Si vous avez un modèle photogénique sous plusieurs angles votre travail sera d’autant plus facile !

Une rencontre avant tout…

Un visage photogénique  peux aussi vous donner de l’inspiration.

L’aisance engendre parfois de belles idées, surtout si l’univers du photographe est stimulé.

L’inverse est aussi possible, vous pouvez photographier un modèle « photogénique » et ne pas être stimulé car ce visage très esthétique ne vous émeut pas. Vous aurez de « beaux » clichés mais qui ne reflètent pas votre travail, votre univers.

Une beauté subjective

C’est pour cette raison que la photogénie ou le terme de beauté sont suggestifs. Certains photographe préfère les « gueules » beautés atypiques aux beautés « classiques » préférées par d’autres.

Il est important de souligner qu’un visage photogénique peux tendre vers le non photogénique si ce dernier est mal mis en valeur.

Une personne peux avoir des qualités photogéniques et obtenir un portrait décevant si « la rencontre » ne s’est pas produite. J’entends par rencontre une réussite de communication entre le modèle et le photographe (article précédent).

Une histoire d’éthique…

Selon François Cheng « à quoi bon parler de la beauté si ce n’est pas pour tenter de rendre l’homme au meilleur de lui-même ?

L’écrivain dit que l’esthétique ne peux atteindre le fond d’elle même qu’en se laissant subvertir par l’éthique. C’est cette éthique qui nous fait revenir à la relation entre les êtres, à la relation dans la photographie entre le photographe et son modèle.

Flora Mathieu

Leave a Reply