Pourquoi ai-je créé Elytiz?

English version

Je vais vous raconter pourquoi j’ai lancé le projet Elytiz: un hub dédié aux mannequins et photographes professionnels.

Tout d’abord, parlons de la profession de mannequin.

Pourquoi? Tout simplement parce que j’en sais plus sur le mannequinat que sur la photographie, étant moi-même mannequin en agence depuis 8 ans.

Etre mannequin est un travail intéressant à bien des égards.

En outre, cette profession suscite à la fois des critiques et une sorte de fascination.

Elle fait rêver certaines personnes mais elle est également associée à des tonnes de clichés tels que :

  • “Les mannequins ont une vie facile et n’ont rien dans la cervelle.”
  • “Il faut juste être bien né(e) pour devenir un mannequin.”

Étant donné que les modèles travaillent principalement avec leur apparence, il en résulte une grande confusion qui mérite éclaircicement.

La vérité est que si vous regardez le monde du mannequinat de l’extérieur, il est plein de mystères et d’histoires inédites. (Au passage, le blog a notamment pour objectif de s’attaquer à ces sujets.)

A propos de l’histoire d’Elytiz…

Tout a commencé quand je me suis lancée dans le milieu de la photo. Je dirais que c’était un peu par accident, mais je réserve ce sujet pour un autre article.

En bref, je suis mannequin pub et comédienne. Au cours des 8 dernières années, j’ai eu l’occasion de travailler et de voyager à travers l’Europe, aux États-Unis et en Asie.

Bien qu’à l’époque j’aie réussi à construire un réseau décent à Paris, chaque fois que je rentrais en France, c’était comme si je devais tout reprendre à zéro.

Construire un réseau et voyager

En construisant un bon réseau, j’entends être régulièrement appelée par mes agences pour des castings de qualité, être tagguée sur des annonces de casting pertinents sur les réseaux sociaux, recevoir des messages et des demandes régulières de la part de photographes qualifiés et de marques sympa. Cela ne veut pas dire que j’ai forcément gagné beaucoup d’argent à ce stade, mais cela montre clairement que mon dur labeur avait porté ses fruits.

Malheureusement, dès que je partais vivre quelques mois dans un autre pays, non seulement devais-je partir de zéro sur ce nouveau marché. Je devais aussi “réactiver” tout mon réseau et mon activité une fois de retour à Paris.

Lorsqu’on est quelqu’un qui aime profondément voyager, vous pouvez imaginer la frustration que cela peut engendrer.

Cela a soulevé la question suivante:

Pourquoi est-il si chronophage de devoir se créer un nouveau réseau chaque fois que vous changez de pays?

Mettons de côté le fait que, d’une part, il faille en apprendre davantage sur la culture et les pratiques générales du nouveau pays dans lequel on vit. Nonosbtant que les normes de beauté et le sens de l’esthétique soient très différents d’un pays à l’autre un.

J’ai cependant découvert que, quel que soit le pays dans lequel je vivais, le processus de recherche de photographes avec qui collaborer est relativement le même partout.

Trouver des portfolios qui me plaisent

Quand j’arrive dans un nouveau pays sans qu’une agence ne m’y ait envoyée, je découvre les plateformes dédiées à la mise en relation entre professionnels localement les plus utilisées et passe des heures à trouver des portfolios de photographe qui me plaisent. Puis, j’envoie des demandes un peu partout. Parfois, je n’obtiens pas de réponse, parfois on me demande de payer pour le shoot et parfois, je finis par trouver le bon candidat pour une collaboration. Cela peut sembler décourageant et, malheureusement, selon l’endroit où l’on se trouve, chercher des personnes avec lesquelles on souhaite collaborer peut prendre énormément de temps.

Gérer les demandes entrantes

Et cela va dans les deux sens : lorsqu’on est modèle, on est régulièrement sollicité(e) et on doit rejeter des demandes ou envoyer nos tarifs. Ce n’est ni commode ni agréable. Personnellement, je déteste faire ça. Certains photographes ont une approche très sympathique et demandent politement des collaborations. Le problème est que lorsqu’on sent que leur travail ne correspond pas à notre book, une collaboration serait faire mauvais usage de son temps (hormis pour le côté intéressant humainement). De plus, on ne peut pas risquer d’avoir des images qui ne correspondent pas au branding personnel que l’on se crée. Mais il est délicat de “rejeter une collaboration” et encore une fois, je déteste le faire. J’aimerais pouvoir le faire moins souvent.

Planifier de séances photos

Ensuite, une fois que j’ai trouvé quelqu’un avec qui collaborer, je dois planifier la séance photo. Cela peut prendre quelques semaines, voire plusieurs mois, avant de trouver un créneau horaire qui fonctionne pour le photographe et moi.

Les plus courageux iront même chercher une équipe artistique comme une maquilleuse, un(e) styliste et un(e) coiffeuse… Ensuite, encore faut-il travailler sur le concept du shoot, trouver le lieu, etc.

Obtenir les images du shoot et les partager

Ce n’est pas comme si le travail était terminé à la fin de la séance photo. Après cela, il faut être patient et espérer obtenir les images à un moment donné. Dans l’idéal, pas 6 mois plus tard (ou jamais), lorsque vos cheveux auront poussé, votre teint aura changé et les photos ne seront pas assez récentes pour vos agences et vos clients.

Ensuite, vous devez choisir les meilleurs à mettre dans votre book et à partager avec les agences et sur vos réseaux sociaux.

Pour moi, même cette partie du travail m’est pénible. Personnellement, j’ai du mal à choisir les bonnes images pour me vendre et obtenir plus de jobs.

Mieux travailler avec les agences

Je suis également frustrée par le fait d’avoir à attendre après mes agences pour être envoyée sur des castings. Et j’en ai assez de leur dire que je leur enverrai sous peu de nouvelles photos mais fini par ne rien envoyer car je n’ai jamais reçu mes photos ou parce qu’elles sont déjà trop vieilles.

J’aimerais pouvoir être plus proactive envers mes agences et faire moi-même une partie du travail, même si je dois l’apporter ensuite à mes agences.

Chacune des étapes que j’ai mentionnées prend du temps. Elles créent de la frustration. Elles sont parfois source de confusion, de malentendus et de pertes de temps.

Tellement de travail pour finalement pouvoir s’éclater en shoot et à créer des liens avec de nouvelles personnes.

Tant d’étapes sont nécessaires pour améliorer son book constamment…!

Je dirais qu’être mannequin représente 90% du temps nécessaire à la réalisation de tâches ennuyeuses pour 10% de pur bonheur et de plaisir.

Infographic illustrating the life of a model perceived by different people: friends, family, society, agencies, and models themselves
Funny infographic about modeling

Ne vous méprenez pas, je trouve que les 10% en valent tout à fait la peine! Je ne serais pas resté dans l’industrie autrement.

Cependant, je pense que le curseur pourrait être déplacé vers un meilleur équilibre entre les tâches ennuyeuses et le plaisir d’être un modèle. Je pense qu’il faudrait consacrer plus de temps à la créativité et à la performance qu’aux activités nécessaires mais déplaisantes.

Bien que j’aie exploré de nombreuses plates-formes et applications mobiles potentielles, je n’en ai trouvé aucune qui me permettrait d’économiser suffisamment de temps et qui serait véritablement dédiée aux photographes et aux modèles professionnels.

J’ai donc décidé de créer une application.

L’application de mes rêves. Celle qui faciliterait ma vie de mannequin.

Cela dit, le but n’est pas de concevoir une application pour moi-même!

Je veux créer une application qui sera utile à d’autres personnes.

Je veux co-créer cette application avec d’autres professionnels de l’industrie de la mode. Avec des gens qui auraient connu les mêmes défis que moi, ou encoredes défis plus importants.

Construire un project impactant axé sur les besoins réels des mannequins et des photographes.

Je veux entendre parler des problèmes quotidiens du photographe et du modèle.

Je veux les aider à développer leur book et leur carrière avec ce que j’ai appris au cours des dernières années.

Parce que c’est fun.

Parce que j’aime les passionnés.

Parce que j’aime voir les gens rêver et grandir.

Parce que je pense que l’industrie peut gagner en efficacité.

Parce que j’aime les relations humaines que l’on peut développer dans cette industrie.

Par conséquent, je cherche à rassembler une communauté de personnes qui souhaitent concevoir l’application de leurs rêves avec moi.

Avec petites ou grandes contributions. Temps, idées, opinions, soutien sur les réseaux sociaux … Aucune contribution n’est trop petite!

C’est aussi simple que ça.

J’ai besoin de mannequins et de photographes pour me dire ce qu’ils aiment et ce qui les fait rêver. Je veux qu’ils me disent comment leur rendre la vie plus facile et agréable.

Alors contactez-nous si vous voulez faire partie de l’aventure, il existe une multitude de se joindre à nous !

Contactez-nous en nous écrivant à info@elytiz.com et suivez-nous 🙂 https://instagram.com/elytiz_casting/

Dash
Fondatrice déterminée d’Elytiz

Leave a Reply